Régulation du marché des cryptomonnaies : LA priorité de 2018

L’un des sujets tendances depuis 2017 est celui des cryptomonnaies. Difficile de ne pas porter son attention sur ces valeurs, dont le Bitcoin qui a pris près de 2000% de sa valeur initiale avant de perdre la moitié de cette valeur en quelques mois. Si le marché a du potentiel, il est important de bien réunir les conditions pour bien l’exploiter.

Petite introduction sur les cryptomonnaies

La toute première cryptomonnaie à avoir fait son apparition est le Bitcoin. Celle-ci, inventée depuis environ 10 ans, a d’abord eu une valeur quasiment infime, soit moins d’un cent de dollar, mais au fil des années, les prix ont augmentés, jusqu’à atteindre quelques dollars fin 2016. Les choses se sont encore mieux portées en 2017, année au cours de laquelle la valeur de cette cryptomonnaie a atteint presque 20 000 USD, et cela en Novembre.

Qu’est ce qu’une ICO

Cependant, c’était trop beau pour être vrai, et les prix ont commencé à dégringoler depuis là. En parallèle du Bitcoin, d’autres cryptomonnaies sont présentes sur le marché, dont le XRP et l’ETH, toutes deux ayant été créées avant 2017. Une grande partie des cryptomonnaies qui ont été lancées au cours de cette année ont sombrées avec le déclin du Bitcoin. Seulement une poignée de ces cryptomonnaies subsistent encore, et concernant le Bitcoin, les avis sont largement divisés concernant son devenir.

Qu’est ce qui a causé la chute des cryptomonnaies ?

S’il est bénéfique pour une valeur financière de gagner en popularité, celle des cryptomonnaies est allée trop haut, trop vite. Ainsi, cela a conduit à des prix instables, mais a aussi entrainé de nombreux traders inexpérimentés sur les marchés, qui ne cherchaient rien de plus qu’à générer des profits rapides sur des valeurs très volatiles.

Les centaines de milliers de nouveaux arrivants sur les plateformes de trading se sont juste contentés d’acheter quand c’est bas, et de vendre quand c’est haut. Le souci est que très peu des cryptomonnaies créées au cours de 2017 ne s’est projetée sur le long terme, et beaucoup n’avaient pas d’autres ambitions que de permettre des profits rapides.

Il leur manquait un élément essentiel : une valeur intrinsèque, ainsi qu’une utilité réelle à la société. Les cryptomonnaies qui ont pu se démarquer se distinguent par le fait d’apporter une contribution consistante à nos vies, dont XRP qui met son blockchain à disposition des banques, ou ETH qui met le sien aux développeurs.

Limiter l’accès des particuliers aux marchés

Mettre différents freins à l’accession des particuliers au marché des cryptomonnaies pourrait contribuer à largement assainir celui-ci. Non seulement, cela limiterait l’arrivée des traders non sérieux qui ne se projettent pas sur le long terme, mais également cela permettrait de filtrer les traders de manière à ne garder que ceux qui savent vraiment ce qu’ils font en se lançant dans le trading de ces valeurs.

De telles mesures ont déjà commencé, et par exemple, les mini-comptes de trading avec de hauts niveaux de levier sont hautement mis à risque. Ce type de compte vient causer plus de tort que de bien, autant aux traders eux-mêmes qu’au marché. Si le trader prend plus de risque pour compenser son manque du capital, il peut naturellement perdre beaucoup plus d’argent. D’un autre côté, une armée de traders qui prennent des décisions peu rationnelles peuvent avoir des impacts néfastes sur le marché, comme on le constate avec la bulle économique des cryptomonnaies.

Des mesures plus strictes contre les ICO

Les ICO, ou Initial Coin Offering à acheter (voir capital.fr), sont les campagnes menées pour collecter des fonds auprès de particuliers afin de lancer des cryptomonnaies. Actuellement, il est quasiment possible pour n’importe qui de lancer une ICO, et le souci réside dans le fait que de nombreuses arnaques voient le jour.

Une plus stricte régulation de ce type de valeur permettrait de limiter le nombre d’arnaque, mais aussi de ne permettre qu’aux projets qui ont vraiment des chances de réussite d’être concrétisés. Le fait d’aiguiser la concurrence est ici une bonne chose qui pourrait inciter les entrepreneurs à être plus créatifs.